Électrosensibilité

Électrosensibilité : comment savoir si on est électrosensible ?

Dans un monde où tout est informatisé et où l’électronique fait la loi, tous nos appareils émettent des ondes et autres champs électromagnétiques pour pouvoir fonctionner et nous délivrer tous les services que nous sollicitons quotidiennement.

Malheureusement, certaines personnes se révèlent être intolérantes à ces ondes-là : le terme à privilégier est électrosensible. On vous en dit plus dans ce qui suit !

L’électrosensibilité : pathologie encore très peu connue

Électrosensibilité

Une électrosensibilité (que l’on peut également désigner par le terme d’hypersensibilité électromagnétique) est caractérisée par de nombreux facteurs qui sont souvent la conséquence du contact avec les différentes ondes magnétiques (antennes, smartphones, ondes, box Wi-Fi, 3G et 4G, etc.). Ces objets puissants en émettent beaucoup et certaines personnes s’avèrent intolérantes.

Comment savoir si on souffre d’électrosensibilité ?

Parmi les symptômes les plus connus et les plus fréquents observés chez les patients, il y a :

  • Des sensations de picotements et de brûlures.
  • De la fatigue et de la lassitude.
  • Une difficulté à se concentrer.
  • Des étourdissements et des nausées.
  • Des palpitations, etc.

Relier les symptômes à l’électrosensibilité

Tous ces symptômes sont le plus généralement inexplicables par les examens cliniques qui tardent parfois longtemps à mettre le doigts sur le problème réel puisqu’il demeure plutôt rare !

Le problème vient également du fait que le médecin est parfois sceptique quant à si ces signes-là sont la cause d’une électrosensibilité ou s’il ne s’agit pas plutôt de signes d’une autre maladie.

Aujourd’hui encore, beaucoup de personnes du staff médical ont du mal à admettre l’existence de cette maladie. Nous vous recommandons d’ailleurs de faire un test chez vous en éteignant le Wi-Fi ainsi que votre téléphone portable (du moins la nuit), et de débrancher les différents appareils qui émettent des ondes à une distance de 500 mètres autour de vous (les écouteurs bébé et les ordinateurs compris). Si vos symptômes diminuent, le lien pourra être établi !

Le téléphone : l’une des causes principales de l’électrosensibilité

Il semblerait que les ondes du téléphone tout particulièrement, notamment avec l’arrivée de la 3G, la 4G, puis par la suite la 5G, soient responsables de ces symptômes. En plus de devoir éteindre le smartphone avant de dormir, nos experts vous conseillent vivement d’opter pour les patchs anti-ondes qui permettent de réduire l’émission de celles-ci.

Comment se protéger de l’électrosensibilité ?

Électrosensibilité

Après tout cela, nul ne peut nier que les ondes émises par tous ces appareils peuvent avoir un très mauvais impact sur notre santé et sur notre organisme. Il est nécessaire d’adopter de nouvelles mesures ainsi que certaines règles pour pouvoir préserver notre bien-être et celui de notre entourage. Il faudra notamment veiller à :

  • Protéger aussi bien votre chambre que celles de vos enfants des ondes électromagnétiques.
  • Débrancher et éteindre les appareils la nuit.
  • Laisser les téléphones loin des chambres.
  • Ne pas coller votre téléphone à l’oreille.
  • Adopter un mode de vie sain.

Par mode de vie sain, nous entendons par là la pratique du sport entre autres, mais aussi faire du sport et faire attention à sa santé physique et mentale. Renforcer votre corps et votre esprit ne pourra que vous aider à lutter contre l’électrosensibilité et apaiser les effets !

Meilleure prise en charge des patients atteints d’électrosensibilité

Il est important de se rapprocher des patients qui souffrent de cette maladie et de pouvoir leur apporter le soutien et les soins nécessaires ainsi qu’un accompagnement et des conseils avisés qui leur permettront de survire et faire face à ce problème dans un monde dépendant de la technologie et où l’électromagnétisme est la solution à tous les problèmes. La relation actuelle entre ces patients et le système de santé reste particulièrement mauvaise puisque les médecins demeurent encore très mal à l’aise face à de telles pathologies, ce qui fait que la prise en charge est quasiment inexistante. Cette condition pourrait pourtant toucher jusqu’à 5% de la population en France, bien que le chiffre reste incertain puisque la difficulté de diagnostiquer la maladie demeure encore et toujours là.

La recherche quant à elle est encore bien loin derrière et ne se penche pas avec suffisamment d’entrain sur le sujet. Les pistes à creuser demeurent pourtant encore bien nombreuses et il serait donc temps pour la communauté scientifique de déployer le nécessaire pour faire avancer les choses. En attendant, si vous pensez être électrosensible, nous vous recommandons déjà de suivre nos conseils, tout particulièrement en ce qui concerne les smartphones et les modems chez vous, et de ne pas oublier d’acheter votre patch anti-ondes non plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *