Épilepsie causes psychologiques

Épilepsie causes psychologiques : les facteurs déclencheurs

La crise d’épilepsie peut avoir plusieurs causes. Parmi celles-ci nous retrouvons des causes psychologiques responsables de l’apparition de cette maladie très difficile à gérer et donc l’apparition peut être aussi effrayante qu’imprévisible.

Plus de détails à ce sujet à travers cet article.

Comprendre la crise d’épilepsie

Une crise épileptique se définit par une activité anormale d’électricité au niveau du cerveau. Elle engendre des crises qui ne sont pas forcément identiques chez tous les patients de par leur intensité ou de par leur fréquence d’apparition. Il est particulièrement important pour les personnes épileptiques que leur entourage soit préparé à ce genre d’attaques afin de savoir réagir et leur venir en aide. Il est conseillé que la personne soit régulièrement observée par un neurologue qui la prendra en charge.

Plusieurs types de crises épileptiques

Nous distinguons deux types de crises épileptiques, notamment celles dites partielles, voire focales et où cette activité anormale ne touche qu’une partie spécifique du cerveau permettant à la personne de rester consciente lors de la crise. Elle ne ressentira donc que des symptômes plus légers tels que des hallucinations ou des émotions inexplicables, voire un regard fixe et des gestes répétitifs incontrôlés.

D’un autre côté, nous avons la crise épileptique généralisée qui, cette fois-ci, touche le cerveau dans son entièreté et comporte donc :

  • De la nervosité et de l’irritabilité.
  • Une impression de déjà-vu.
  • Des convulsions, etc.

Les causes de l’épilepsie

Si certains symptômes psychologiques peuvent en effet causer l’apparition de crises épileptiques comme le manque de sommeil, des émotions négatives et/ou positives très fortes, voire aussi la fatigue, le stress, et des efforts physiques particulièrement intenses, il ne s’agit pas des seuls facteurs menant à l’apparition de la maladie. Nous citerons notamment la chaleur et la forte fièvre, le bruit et la musique à volume élevé, ou encore la prise de drogues, alcool, et excès de caféine.

Nous parlerons également d’épilepsie photosensible lorsque la crise est déclenchée par une exposition aux lumières clignotantes dans les jeux vidéos et autres écrans (télévision, smartphones, tablettes etc.), ainsi que les boites de nuit. Une conduite automobile dans certaines routes, notamment celles qui sont bordées d’arbres, de façon régulière peut également entraîner ces crises-là. Le facteur psychologique joue toutefois un rôle important dans l’apparition de l’épilepsie, c’est pourquoi il est important de se tenir éloigné de tout ce qui peut nuire à votre santé mentale et qui peut donc engendrer des maladies très difficiles à gérer.

Le smartphone : un danger pour votre santé !

Pour en revenir au cas du smartphone, celui-ci ne dérange pas que de par son écran, puisque les ondes qu’il émet peuvent également favoriser l’apparition des crises épileptiques. Il vous est donc recommandé d’utiliser des patchs anti-ondes que vous pourrez d’ailleurs très bien commander sur Internet, puis par la suite placer sur le dos de votre téléphone pour éviter que les ondes ne se propagent à une trop grande fréquence, pouvant causer des dommages irréversibles sur votre santé. N’oubliez pas non plus d’ailleurs d’éteindre votre téléphone avant de dormir pour limiter la propagation des émissions électromagnétiques.

Que faire face à une crise épileptique ?

Épilepsie causes psychologiques

Une fois que la crise a débuté, vous ne pourrez rien y faire, sachez-le. Il faudra cependant apporter toute votre aide au patient en le plaçant en premier lieu en position latérale et dans un espace dégagé. C’est ce qui permettra de lui éviter d’éventuelles injures et blessures. Il faudra également penser à desserrer ses vêtements, voire lui enlever ses lunettes si jamais il en porte tout en restant à côté de lui. Pendant que vous y êtes, essayez de compter la durée de la crise pour la venue du médecin. C’est une information qui peut l’intéresser lorsqu’il analysera le malade.

Épilepsie : ce qu’il ne faut pas faire !

Attention toutefois : à moins que la personne se trouve dans un endroit dangereux, il ne faudrait pas la transporter ou tenter de lui changer de place. Il ne faut pas non plus la gêner dans ses mouvements et ne surtout pas lui administrer le moindre médicament lors de sa crise. Il ne faut pas non plus croire à certains mythes : la personne épileptique ne risque pas d’avaler sa langue et s’étouffer avec. Ne mettez donc surtout pas vos doigts dans sa bouche !

Si la crise dure particulièrement longtemps (plus de cinq minutes) et/ou se répète à plusieurs intervalles, si la personne se blesse, ou encore si elle ne reprend pas conscience après la crise, appelez tout de suite un médecin !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *